défection


défection

défection [ defɛksjɔ̃ ] n. f.
• 1680; « éclipse » XIIIe; lat. defectio, de deficere défectif
1Abandon (par qqn) d'une cause, d'un parti. désertion. Défection générale, massive. On signale la défection de nombreux militants. Faire défection : abandonner. « il redoutait la trahison des uns et la défection des autres » (Péguy).
2Fait de ne pas venir là où l'on était attendu. Les défections ont été si nombreuses que l'excursion n'a pas pu avoir lieu.
⊗ CONTR. Fidélité. Ralliement.

défection nom féminin (latin defectio, -onis) Action d'abandonner un parti, une cause : La défection d'un allié. Fait de ne pas se trouver là où on était attendu : Les défections étaient nombreuses et la soirée a été peu animée.défection (expressions) nom féminin (latin defectio, -onis) Faire défection, déserter, abandonner ; ne pas venir à une invitation. ● défection (synonymes) nom féminin (latin defectio, -onis) Action d'abandonner un parti, une cause
Synonymes :
- désertion
- lâchage (familier)
Contraires :
- fidélité

défection
n. f. Abandon d'un parti, d'une cause. Faire défection: abandonner, ne pas être présent. Il a fait défection au dernier moment.

⇒DÉFECTION, subst. fém.
Fait d'abandonner ce à quoi on était lié (parti, opinion, alliés, cause). Défection générale, massive; défection d'un allié; faire défection. Synon. apostasie, désertion, trahison. La partie dura jusqu'à onze heures. Il y eut deux défections : le baron et le chevalier s'endormirent dans leurs fauteuils respectifs (BALZAC, Béatrix, 1839-45, p. 167). Il s'apprête à raconter le plus haut qu'il pourra mon lâchage, ma défection (GIDE, Journal, 1933, p. 1170) :
Le commandant de la 2e armée me fit un tableau très noir de la situation de son armée : il y avait eu de graves défections dans un de ses corps d'armée; des troupes s'étaient débandées.
JOFFRE, Mémoires, t. 1, 1931, p. 408.
Rem. 1. Ac. 1798, BESCH. 1845, Lar. 19e-20e, LITTRÉ, ROB. attestent le sens vx de « éclipse ». 2. Lar. 19-20e, LITTRÉ, GUÉRIN 1892, ROB. et la docum. attestent le dér. défectionnaire, adj. Qui fait défection. L'armée avec laquelle Annibal envahit l'Italie se compose de Numides, d'Espagnols, de Gaulois, d'alliés défectionnaires des Romains (PROUDHON, Guerre et Paix, 1861, p. 235). Emploi subst. Elle [la France] réprouvera la mémoire du défectionnaire de Lyon (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 323).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1170 « défaut, défaillance » (Horn, éd. M. K. Pope, 2445 : Ne pris pas feu d'estreim, tost fet defectiun); 2. 1680 « action d'abandonner une cause, un parti » (RICH.); 3. [av. 1850 « fait de ne pas se trouver où l'on est attendu » (Balzac d'apr. Lar. Lang. fr.)]; 1959 (COCTEAU, Poésie critique 1, p. 80 : Je sentais renaître en moi l'âme de mon grand-père, féroce sur le chapitre du dîner de famille. La moindre défection me faisait froncer les sourcils). Empr. au lat. class. defectio « défection, disertion ». Fréq. abs. littér. :183.

défection [defɛksjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1680; « éclipse », v. 1170; lat. defectio, du supin de deficere. → Défectif.
Action d'abandonner une cause, un parti auquel on appartient. Abandon, apostasie, désertion, trahison. || La défection de qqn, sa défection. || Défection générale, massive. Débandade, déroute. || Le parti enregistre peu de défections. || Faire défection. Abandonner, quitter, retirer (se), trahir. || La défection d'un allié.
1 La défection des Caraïbes rouges qui ne voulurent donner contre leurs rivaux aucun des secours qu'ils avaient promis à des alliés trop dangereux (…)
G. T. Raynal, Hist. philosophique, XIV, 37, in Littré.
1.1 (Il) avait prétendu qu'il y avait eu au début de la guerre dans certains régiments français des défections qu'il appelait des défectuosités, et avait accusé de les avoir provoquées ce qu'il appelait le « militariste prussien » (…)
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 747.
2 (…) il redoutait la trahison des uns et la défection des autres (…)
Ch. Péguy, la République…, p. 76.
2.1 (…) au moment de quitter Bafio, il y eut défection de porteurs, désordre, et confusion, ce qui nous retarda de près d'une heure.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 774.
CONTR. Constance, fidélité. — Ralliement.
DÉR. Défectionnaire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • defection — defection, desertion, apostasy mean an abandonment that involves the breaking of a moral or legal bond or tie and that is highly culpable from the point of view of the person, cause, or party abandoned. Defection emphasizes both the fact of one s …   New Dictionary of Synonyms

  • défection — DÉFECTION. s. f. Abandonnement d un parti auquel on est lié. Il se dit De sujets qui abandonnent leur Prince, de troupes qui abandonnent leur Général, d alliés qui abandonnent leurs alliés. Apres la défection de ces troupes, il ne fut plus en… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Defection — De*fec tion, n. [L. defectio: cf. F. d[ e]fection. See {Defect}.] Act of abandoning a person or cause to which one is bound by allegiance or duty, or to which one has attached himself; desertion; failure in duty; a falling away; apostasy;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • defection — Defection. s. f. Revolte, rebellion, soustraction de l obeïssance deuë. Il ne se dit guere qu en parlant des Troupes lorsqu elles se mutinent & abandonnent le service. Aprés la defection de ses troupes, il ne fut plus en estat de disputer l… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Defection — Defection, lat., Abfall; Schwäche …   Herders Conversations-Lexikon

  • defection — index abandonment (desertion), abjuration, absence (nonattendance), bad faith, dereliction, desertion …   Law dictionary

  • defection — 1540s, action of failing; 1550s, action of deserting a party, leader, etc. from L. defectionem (nom. defectio) desertion, revolt, failure, noun of action from pp. stem of deficere (see DEFICIENT (Cf. deficient)). Originally used often of faith …   Etymology dictionary

  • defection — [n] abandonment alienation, apostasy, backsliding, deficiency, dereliction, desertion, disaffection, disloyalty, disownment, divorce, estrangement, failing, failure, faithlessness, forsaking, lack, parting, rebellion, recreancy, rejection,… …   New thesaurus

  • defection — [dē fek′shən, difek′shən] n. [L defectio < defectus: see DEFECT] 1. abandonment of loyalty, duty, or principle; desertion 2. the act of defecting from one s country 3. a failing or failure …   English World dictionary

  • Defection — Defector redirects here. For other uses, see Defector (disambiguation). In politics, a defector is a person who gives up allegiance to one state or political entity in exchange for allegiance to another. More broadly, it involves abandoning a… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.